image

Asperge presque nature…avec une pointe de framboise

Aujourd’hui, je ne vous propose pas vraiment une recette mais plutôt une petite note de gourmandise pour accompagner des asperges.
Ce week-end, j’avais envie de profiter de petits plaisirs simples de la vie :
Me lever tôt pour profiter du marché,
Bailler aux corneilles sur la place du marché aux fleurs,
Me laisser éblouir par les mille couleurs des tulipes, des renoncules, des dernières primevères,
Faire des réserves de mon pain préféré pour la semaine, à l’occasion je lui consacrerai un article, il est exceptionnellement délicieux,
Acheter des œufs (de poule qui prennent un peu l’air) extra frais, pour les manger à la coque avec des mouillettes de cet excellent pain,
Choisir des légumes d’une fraîcheur exquise…

J’ai jeté mon dévolu sur une botte d’asperges (entre autres car mon sac pesait au moins 10kg!)
Ça fait quelques semaines déjà qu’elles sont apparues sur nos étals. J’en avais terriblement envie mais je résistais en me disant que ce n’était pas encore la pleine saison. Et puis si ces tiges vertes originaires d’Espagne devaient avoir autant de parfum que leurs cousines les fraises de la même provenance, autant patienter un peu.
Ici, elles m’ont tendu les bras, avec leur petit écriteau « Asperges de Provence », j’ai cédé à la tentation ! L’idée de les partager avec mes deux petits gourmets ( le plus grand ne partage pas ce plaisir avec nous) a fini de me convaincre, si tant est que j’en avais besoin.

image

Sur le chemin du retour, je m’interrogeais pour savoir à quelle sauce elles seraient mangées.
Les œufs frais de mon panier m’ont soufflé qu’ils se verraient bien finir en mayonnaise pour les jaunes, en macarons pour les blancs, qu’à cela ne tienne, je n’opposerai pas de résistance.
Par contre, j’aurais bien mis une touche de vinaigre à la framboise dans cette « mayo ». Hélas la bouteille est vide depuis longtemps et même pas une once de gelée de framboise pour le remplacer, à défaut un sorbet fera bien l’affaire.

Puisque le thème était la simplicité, j’ai donc cuit ces turions à la vapeur dans mon appareil magique : le Cook´in. Vous pourriez aussi bien les mettre dans le panier vapeur d’une cocotte minute.
Pendant la demi-heure de cuisson j’ai préparé une sauce  avec :

2 jaunes d’œuf
3 cuillères à café de jus de citron
1 cuillère à café de moutarde
sel & poivre
1 verre de mélange d’huiles
1 boule de sorbet à la framboise

Déposez tous les ingrédients sauf le sorbet dans un bol.
Emulsionnez avec l’huile en mince filet et lorsqu’elle obtient une consistance bien ferme, incorporez délicatement la glace. Elle allège la mayonnaise en lui donnant une texture un peu plus mousseuse.

C’est l’occasion d’utiliser l’huile de colza, riche en Omega 3, dont on manque trop souvent, ou de pépin de raisin, plus riche en Omega 6, ou les deux. Ce sont des acides gras essentiels que notre corps ne sait pas fabriquer seul. Le rapport idéal pour la santé, préconisé dans le cadre d’une alimentation équilibrée est de 5 Omega 6 pour 1 Omega 3.

Et oui on peut aussi se faire du bien avec une mayonnaise maison !
C’est tant mieux parce que celle-ci a connu un succès unanime, les uns avec des asperges et les autres en tartinade sur un morceau de pain frais.
J’espère que vous vous régalerez aussi.

Bon appétit.

image

spacer

Laisser un commentaire